Tribunes

Une sélection

Toutes les tribunes

Trier par catégorie et thème

  • Armée
  • Arts plastiques
  • Avortement
  • Pierre Bourdieu
  • Chantier
  • Citoyenneté
  • Commencer
  • Community organizing
  • Communs
  • Courage
  • Critiques
  • Démocratie
  • Dossiers
  • Drogues
  • École
  • Écologie
  • Économie
  • Écritures
  • Éditorial
  • Éducation
  • Égypte
  • Élections
  • Europe
  • Europe Ecologie Les Verts
  • Fascisme
  • Féminisme
  • Alain Finkielkraut
  • Rémi Fraisse
  • Fronts
  • Genre et sexualités
  • Grèce
  • Victor Hugo
  • Impuissance politique
  • Interruption volontaire de grossesse (IVG)
  • Irak
  • Israël
  • La droite
  • La gauche
  • Laïcité
  • lecture (apprentissage de la)
  • Légalisation
  • Localisme
  • Mariage homosexuel
  • Méthode syllabique
  • Migrations
  • Mouvements
  • Nuit debout
  • Ouverture
  • Palestine
  • Maurice Papon
  • Police
  • Politique de la joie
  • Politique non gouvernementale
  • Politiques européennes
  • Politiques internationales
  • Race
  • Racisme
  • Recherche
  • Répression
  • Réseau des villes en transition
  • Révolutions arabes
  • Roms
  • Sécurité
  • Solidarité
  • Syrie
  • Traité Constitutionnel Européen
  • Traités européens
  • Ukraine
  • Union européenne
  • Violence
  • Gerrard Winstanley

voir loin, faire ici

par Zoé Carle, Vincent Casanova, Valentin Chémery, Gaëlle Krikorian, Aude Lalande, Adèle PonticelliLaure Vermeersch

Éditorial. C’est en s’engageant à l’échelle de là où nous sommes, ici ou ailleurs, que l’action peut retrouver un objet et la possibilité de produire un effet, retrouver sa légitimité politique et produire des victoires. « Victoire » ou « gagner », un vocabulaire trop entaché pour ne pas sonner étrange. Et pourtant…

Yes, we can’t

par Laurence Duchêne, Dominique Dupart, Carine Fouteau, Paul Guillibert, Thibault Henneton, Xavier de La Porte, Carole Peclers, Adèle Ponticelli, Laure VermeerschPierre Zaoui

La droite c’est l’impuissance imposée dans nos crânes à coup de gourdin, la gauche c’est l’impuissance intériorisée dans nos âmes à coups de renoncements. [...] Mais bernique, ça suffit, cette fois plus question de chanter que notre seul horizon d’impuissance serait celui de la puissance retrouvée. Il faut nommer ce sentiment d’impuissance parce que c’est un moyen de partager.