Vacarme 01

hiver 1997

Vacarme 01

Acheter

10,00 EUR

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 01 (hiver 1997), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Chantier

La santé : affaire privée, affaire publique

avant-propos

À maints égards, les grandes logiques de notre époque nous ont beaucoup nui.?À d’autres égards, non. D’où les Chantiers de VACARME. On aurait pu aussi bien appeler cela : laboratoires, ateliers, usines à gaz...
Bref, c’est une rubrique expérimentale, non thématique, où il s’agit avant tout de redonner consistance à l’actualité en se confrontant moins à ses événements « à chaud » qu’aux problèmes récurrents qui la soutiennent.
Suivant trois axes ? : d’abord partir davantage des questions d’usage et de pratiques (...) Lire 

maladie privée, santé publique

par

L’idée de santé publique n’a rien de spontané. elle implique que la maladie ne soit pas hasard, mais scandale, qu’elle engage, au-delà du corps, la collectivité toute entière. au croisement de nos souffrances intimes et des problèmes de tous, les questions qu’elle pose dessinent le lieu même du politique.
Il y a un an : les grèves « de l’automne ». Pour la Sécu, pour la protection, pour être ensemble, pour dire enfin non, pour... défendre Blondel ?! Il n’y a rien de plus triste que les bilans et les (...) Lire 

Hygiénisme et libéralisme

par

« Pour soi, tout est permis », et on sombre dans la médiocre apologie du décadent. « Soyons hygiénistes » et c’est la misère du souci de soi petit-bourgeois. Mais comment on s’en sort ?
Une politique de santé responsable est d’abord une politique de prévention, de prophylaxie. On parle même aujourd’hui de médecine prédictive à venir, une médecine qui permettrait de prévoir les maladies pour mieux les éradiquer. Nul ne peut être en désaccord avec cette idée, la plus simple, la plus rationnelle, la plus (...) Lire 

l’Europe de la santé rentable

par

les politiques de maîtrise des coûts cachent une réelle volonté des États de se
désengager du financement de la santé publique. Tous les moyens sont bons
pour accélérer la privatisation du système sanitaire.
Entre leur volonté de réduire les déficits budgétaires et leur désir de satisfaire aux critères de convergence de Maastricht, les États membres de l’Union européenne font preuve de très peu d’originalité dans leur politique de maîtrise des dépenses de santé.
Les symptômes sont les mêmes pour tous : (...) Lire 

littérature et maladie

par

Si la maladie est toujours prise entre l’intime et le politique, elle rejoint, sur cette frontière, l’expérience littéraire. L’œuvre de Fritz Zorn (Mars, Folio Gallimard), celle de Max Blecher (La Tannière éclairée, Maurice Nadeau), témoignent de cette proximité.
Étrange exigence que celle de la littérature : parler de soi, de sa maladie à soi, mais en parler à tous, dans un style et une posture artistiques, c’est-à-dire aux antipodes du triste sceau de la confidence et du gémissement. Rien de plus ambigu (...) Lire 

Vacarme 01

Vacarme 01 / hiver 1997

Rédaction en chef Philippe Mesnard & Mathieu Potte-Bonneville

Parution le 3 février 1997 Édition Vacarme

Pages 80 ISBN 0

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

Acheter

10,00 EUR