Vacarme 02

printemps 1997

Vacarme 02

Acheter

10,00 EUR

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 02 (printemps 1997), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

résister, inventer, produire

philosophie : fermée pour cause d’inventaire

par

Comme les lois Pasqua, les programmes de philosophie en terminale font actuellement l’objet d’un toilettage. Coup d’œil sur l’état de la pensée — ou la pensée d’État ?
Initiée par l’incontournable et dispensable Luc Ferry, aujourd’hui président de la commission des programmes, la réforme visait au départ à remplacer la traditionnelle liste de notions par un cadre beaucoup plus strict, et par une approche essentiellement historique. La philosophie, enfin rendue à ses ors et à ses grandes scansions : tel (...) Lire 

devenirs massacrés II

par

Des hommes, des femmes, plus ou moins jeunes, des enfants aussi. Des gens. Que le destin, ou plus humblement le hasard, fit sortir du chemin dont ils avaient peut-être rêvé, auquel peut-être aussi ils n’avaient pas même songé. Chaque fois pourtant le cri silencieux d’un arrachement. Pour que ce cri ne s’abîme complètement dans l’oubli, nous nous proposons ici d’honorer leur mémoire. Avec la retenue de celui qui ne sait qu’en dire. Avec la conviction cependant de celui qui demeure stupéfait. À tous (...) Lire 

le Che au Stade de France

par

On ne vous l’a sûrement pas dit à la télé. Mais si vous êtes un habitué des rayons de musique de « l’agitateur depuis 1954 » vous avez dû apercevoir un disque à la pochette rouge ornée de la figure de Che Guevarra. D’ailleurs le disque s’appelle El Che vive... Le capitalisme affairiste, vampiriste reprend l’image révolutionnaire (ça se vend si bien). Il l’a ingérée, digérée et la vomit à nos pieds.
Dans Le Monde du 18 février 1996, on peut apprendre que le type qui a eu la responsabilité de produire ce CD est un (...) Lire 

chronique des arrangements peu glorieux

par

Mode d’emploi
Un arrangement peu glorieux (APG) est un ensemble stable de dispositions destinées à rendre une faiblesse (durable ou passagère) vivable et, autant que possible, pas trop humiliante pour un moi qui ne s’est pas encore résigné à s’avouer effondré. Des formules de la vie courante telles que « j’arrive », « je sais bien » ou « on fait aller » en constituent d’assez bonnes approximations.
Noter que la description d’un APG est elle-même un APG. Comme telle, elle n’exclut donc ni la facilité, ni (...) Lire 

la représentation des bourreaux

par

« Écoute, ma petite enfant, s’il te plaît, calme-toi, je t’en supplie. Il faut que tu me croies. Je n’ai rien à faire dans tout cela. » « Mon travail est purement administratif et je suis là pour construire, pour superviser les constructions, c’est tout... » « Je suis présent, mais je ne fais rien à personne. »
C’est dans ces termes que madame Stangl évoque à Gitta Sereny, journaliste et écrivain, les premières explications que lui a données son mari sur son métier. Les constructions étaient des chambres à (...) Lire 

la cage de verre

par

Le 11 mai 1960, les services secrets israéliens kidnappent Otto Adolf Eichmann en Argentine, où il coule des jours paisibles. Le 11 avril 1961, il comparaît devant le tribunal de Jérusalem. Ce procès est organisé comme un véritable spectacle. C’est une des dimensions qui a retenu l’attention d’Eyal Sivan et de Roni Braumann.
Crimes contre le peuple juif, crimes contre l’humanité et crimes de guerre pendant toute la durée du régime nazi sont les plus graves des quinze chefs d’accusation qui pèsent sur (...) Lire 

le bourreau des bourreaux

par

Mutatis mutandis, la question des bourreaux reste à l’ordre du jour. Les Bourreaux volontaires de Hitler, de Daniel Jonah Goldhagen, le montre parfaitement.
Dès sa sortie il y a un an aux États-Unis, il commence à défrayer la chronique. Sans l’ombre d’une hésitation quant à la thèse qu’avance l’auteur, lui autant que son livre sont portés par une campagne publicitaire qui déborde le lit universitaire dans lequel, habituellement, ce genre d’ouvrage s’écoule. Le chiffre des ventes est celui d’un (...) Lire 

par delà les « bourreaux »

par

Il y a trois ans, début avril, le génocide des Tutsis au Rwanda débutait. En quatre mois, environ 750 000 hommes, femmes, enfants, ont été assassinés. Dans cette histoire qui continue, l’Occident n’a pas un rôle aussi beau qu’il voudrait le faire croire, avec ses appels à la justice et à l’humanité.
Les Tutsis rwandais ne sont plus massacrés. Entre temps, la terreur s’est installée au Burundi. Si les tueries d’aujourd’hui n’ont plus la systématicité du génocide. La région des Grands Lacs semble néanmoins (...) Lire 

désirs de l’ami, désirs pour l’ami

par

Pour briser les désirs, au moins les circonscrire, les limiter, les rendre inoffensifs, il y a toujours un même moyen très simple : séparer les plans, les classes, les genres, les expériences, et les cloisonner chacun dans son ordre. Par exemple, séparer résolument sexe, amour et amitié. Et surtout pas de mélanges. Ce serait « sale », « malsain », ou « faux », jusqu’à ce que chaque sexe finisse par mourir de son côté...
Le propre d’un désir est de circuler partout, de ne jamais se satisfaire de son objet (...) Lire 

un coup de fouet

par

Cette invitation m’a surpris. Quelle audace ! Me contacter en plein jour, au milieu des autres, pour me demander de rejoindre son équipe ! Aucun de mes collègues ne comprit l’importance de ce coup de téléphone alors que je rougissais, que mon élocution devenait plus hachée de phrase en phrase. L’engourdissement qui me gagnait depuis tant d’années avait disparu d’un coup. Je me rendis à cet entretien, j’effectuai ce long voyage en chemin de fer. Ma tête n’était plus à ses pensées coutumières, et le cœur (...) Lire 

un menu pour rester fidèle

par

En bonne fille qui a enterré sa vie de garçon depuis deux mois, vous optez pour un apaisement culinaire préventif des débordements adultères auxquels la présence de cet hôte tentateur pourrait vous conduire pendant la nuit qu’il va passer chez vous. Le menu que je vous propose émousse efficacement les élans les plus fougueux.
Au cours de vos nombreux voyages, vous avez connu un nombre encore plus grand d’amants. Avec certains qui ont particulièrement ravi votre coeur et votre corps, vous êtes resté (...) Lire 

temps suspendu

par

Ça commencerait par un lieu commun. La première fois ne s’oublie jamais. Ça continuerait avec une banalité. Les retrouvailles sont toujours enthousiasmantes. Et pour finir on aurait droit à une vieille rengaine. Loin des yeux, loin du cœur.
Pourtant ma ville ne me manque pas. Et la première fois que je l’ai aimée, vraiment aimée, c’est quand j’y suis revenu. Et chaque retour me remplit d’une sourde joie. Nuancée selon la durée du trajet.
L’avion me ramène à Toulouse en une heure. L’excitation n’a pas le (...) Lire 

Vacarme 02

Vacarme 02 / printemps 1997

Rédaction en chef Philippe Mesnard & Mathieu Potte-Bonneville

Parution le 1er avril 1997 Édition Vacarme

Pages 80 ISBN 9782915547757

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

Acheter

10,00 EUR