Vacarme 09

automne 1999

Vacarme 09

Acheter

10,00 EUR

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 09 (automne 1999), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

processus

Heiner Müller

par

Les pièces écrites par Heiner Müller entre 1955 et 1965 sont encore pratiquement inconnues en France . On comprend vaguement pourquoi : les premières années de la RDA paraissent désormais plongées dans le même brouillard opaque que la guerre des deux roses chez Shakespeare. Et pourtant ce n’est pas par simple souci archéologique que le Berliner Ensemble a fermé ses portes le 30 avril dernier sur une représentation des Paysans : les premières pièces de Müller sont les plus beaux textes du théâtre (...) Lire 

une soirée prussienne

par

Si Elke Tasche connaît Heiner Müller ? Et comment ! Elle est sa collègue à la Volksbühne. Ilsofficient tous deux en tant que dramaturges. Heiner Müller y entre en 1974 alors que Benno Besson, à qui Elke Tasche voue une admiration sans bornes, en est nommé directeur. À la Volksbühne, la première fois, Reiner Steinweg, le spécialiste du Lehrstück brechtien, nous la présente. Lors d’un colloque sur le théâtre didactique organisé à Berlin-Ouest, vers la fin des années 1970. Pour la voir, nous devons passer à (...) Lire 

par morceaux entiers

par

VACARME a proposé à Mohamed Rouabhi, auteur dramatique (Les acharnés, 1994 ; Les nouveaux bâtisseurs, 1997), de suivre son travail dans le cadre du projet de collaboration artistique qui relie Épinay-Sur-Seine à Ramallah, ville autonome de la Palestine. Un premier chapitre de cette aventure, intitulé « L’écriture avant Ramallah », figurait dans la rubrique Minorités du n°8 de VACARME, consacrée aux Exils en Palestine. C’est la rubrique Processus qui accueille cette fois Mohamed Rouabhi après son premier (...) Lire 

hardeurs de cinéastes

par

L’Empire des sens, qu’avance souvent Catherine Breillat pour parler de Romance, date de 1976. À la même époque, en France, deux cinéastes se confrontaient, aussi, à des scènes hard. Paul Vecchiali le premier qui signa Change pas de main (1975), revendiquant son film - qui comptait Hélène Surgère et Myriam Mézière au générique - comme intégralement pornographique (« Personnellement, je ne sais pas ce qu’est un film pornographique », expliquait-il en 1991 à la revue CinémAction. « Mais je suis bien obligé de (...) Lire 

Vacarme 09

Vacarme 09 / automne 1999

Rédaction en chef la revue Vacarme

Parution le 11 octobre 1999 Édition Vacarme

Pages 96 ISBN 9782915547801

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

Acheter

10,00 EUR