Vacarme 08

printemps 1999

Vacarme 08

numéro épuisé

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 08 (printemps 1999), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Minorités

exils en Palestine

avant-propos

Le « réel » palestinien n’est pas dans ces textes. À travers ce dossier constitué autour d’Elia Suleiman et de Mohamed Rouabhi, il affleure sans doute, mais au détour d’autres interrogations : comment et d’où filmer / écrire la Palestine ?
Palestinien de Galilée, de nationalité israélienne, ayant longtemps vécu à New York avant de revenir s’installer à Jérusalem-Est, Elia Suleiman est l’auteur de trois films, dont Chronique d’une disparition.
Mohamed Rouabhi s’apprête à animer un atelier d’écriture à (...) Lire 

Entretien avec Elia Suleiman

Cette rencontre avec Elia Suleiman aurait pu aussi bien trouver sa place dans les Chantiers de Vacarme sur la liberté de circulation : il se compare lui-même à un bédouin et revendique son expérience du nomadisme, « sauf que moi, personne ne m’assigne à résidence ». Figer l’homme, comme figer l’image, c’est « se débarrasser du problème ». Éloge de la non-installation comme esthétique.
Vacarme : Projet esthétique et projet politique se tissent très étroitement dans votre film, en donnant accès à une dimension (...) Lire 

matérialisations / Elia Suleiman, « Rêve arabe »

par

Rêve arabe, diffusé en mai dernier à la télévision, poursuit la recherche d’Elia Suleiman sur l’inscription à l’écran d’une identité à ressaisir - corps et armes.
« Palestine : le fichier ne peut être ouvert » : c’est le début de Rêve arabe, réalisé par Elia Suleiman en 1998, après Chronique d’une disparition, et diffusé sur Arte en mai dernier. Le fichier ne peut être ouvert, répond l’ordinateur, sans faire de phrases. Et pour cause. La Palestine n’existe plus. Si elle n’existe plus, ce n’est pas seulement en (...) Lire 

écrire, avant Ramallah

par

Il y a un an, à la suite d’une rencontre entre le maire de la commune d’Épinay-sur-Seine et le maire de Ramallah, ville autonome de la Palestine, une amitié naissait entre deux communautés.
À la demande de Nadine Varoutsikos, directrice de la Maison du Théâtre et de la Danse d’Épinay-sur-Seine, Mohamed Rouabhi, auteur dramatique (Les acharnés, 1994 ; Les Nouveaux bâtisseurs, 1997), fut associé au vaste projet de collaboration artistique qui mènerait dans un premier temps jusqu’à l’automne 2000. Son (...) Lire 

Vacarme 08

Vacarme 08 / printemps 1999

Rédaction en chef la revue Vacarme

Parution le 10 mai 1999 Édition Vacarme

Pages 80 ISBN 0

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

numéro épuisé