Vacarme 86 / Cahier

« le peuple n’a pas peur » Rio de Janeiro, octobre 2017 - avril 2018

par

Charlotte Dafol vit au Brésil depuis 2013 entre Porto Alegre et Rio de Janeiro. Elle a été membre du collectif Cooperativa Catarse, producteur de médias alternatifs. Militant pour le droit au logement, elle a accompagné avec les Brigadas Populares le mouvement d’occupation d’une ancienne usine textile dont la dette foncière dépasse dix fois sa valeur, dans le quartier de la Ficap à l’extrême nord de Rio de Janeiro. Soixante-dix familles ont occupé un terrain de plus de 4 500 m2 et se sont investies pendant plusieurs mois dans des chantiers de construction autonomes, en dépit des conditions matérielles précaires et d’une situation juridique incertaine. La mobilisation de la communauté Povo Sem Medo (le peuple n’a pas peur) s’inscrit dans un contexte de multiplication des occupations de lieux industriels et publics abandonnés, la population ayant les plus grandes difficultés à se loger.

Ces photos ont été exposées par Julie Beauté et Simon Fouquet dans le cadre du séminaire Dystopies et sociétés urbaines à l’École normale supérieure. À la manière d’un carnet de bord, Charlotte Dafol poste régulièrement ses albums. Elle travaille actuellement sur un projet de documentaire auto-financé, « Boca de Rua — quotidien d’une révolution marginale », portant sur un journal de Porto Alegre écrit et vendu par une trentaine de moradores de rua (habitant·e·s de la rue) avec qui elle conçoit le film.

Photo Charlotte Dafol

L’intégralité de cet article est actuellement disponible dans l’édition imprimée de Vacarme 86. Pour vous procurer un exemplaire, Vacarme est disponible en librairies, en ligne, par abonnement et sur Cairn.info.