Vacarme 89 / Habiter Marseille

une cité (pas) comme les autres

par

« Ces enfants s’éveillent à la vie. Leurs yeux ne s’ouvriront-ils que sur l’univers de cauchemar des bidonvilles ? Non, car depuis plusieurs années, une lutte a été entreprise pour effacer cette lèpre urbaine et promouvoir socialement et professionnellement les populations qui y vivent ».

Légende et photos extraites de la revue Urbanisme no 117, 1970.

Bâtie entre 1960 et 1963, la cité Busserine est l’une des sept cités HLM de la ZUP no 1, comptant plus de 9 000 logements. Le programme de la première ZUP (zone d’urbanisation prioritaire) marseillaise est adopté dans l’urgence, pour permettre la résorption des bidonvilles de Saint-Barthélemy, Sainte-Marthe et Font-Vert, qui s’étalent sur plusieurs hectares et hébergent des milliers de familles. Cette ZUP no 1 doit aussi accueillir des familles d’ouvriers et d’employés mal logés dans le centre-ville et de petits fonctionnaires bénéficiant du 1 % salarial. Elle doit enfin loger une partie des rapatriés d’Algérie qui arrivent à Marseille entre 1958 et 1963.

L’intégralité de cet article est actuellement disponible dans l’édition imprimée de Vacarme 89. Pour vous procurer un exemplaire, Vacarme est vente en librairies, en ligne et sur Cairn.info.

Post-scriptum

Claire Duport est sociologue, chercheuse à Transverscité. Elle a publié Héro(s), au cœur de l’héroïne (Éditions Wildproject), et, avec Michel Péraldi et Michel Samson, Sociologie de Marseille (La Découverte).