Vacarme 08

printemps 1999

Vacarme 08

numéro épuisé

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 08 (printemps 1999), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Chantier

liberté de circuler

avant propos

par

Quelque chose émerge, en France et en Europe, comme un mouvement pour la « liberté de circulation ». La manifestation du 27 mars, organisée sous ce mot d’ordre, en témoigne : plus réussie que les maigres cortèges pour la seule régularisation des sans-papiers, elle rassemblait à leurs côtés des malades du sida réclamant un accès sans entraves aux traitements ou des précaires réclamant la gratuité des transports. Ainsi démultipliée, ramenée à des existences et à des besoins concrets, formulée à la première (...) Lire 

les sociétés du contrôle

par

« Gratuité des transports publics » : les précaires, eux aussi, réclament la possibilité de circuler librement. Ce lien revendiqué avec le mouvement des sans-papiers est loin d’être purement métaphorique. D’une part, on fabrique des « contrevenants » comme on fabrique les « clandestins », par rehaussement infini des barrières : le prix exorbitant des billets constitue un obstacle aux déplacements des pauvres ; contraints à la fraude, ils deviennent la cible privilégiée des contrôles... qui absorbent (...) Lire 

Schengen ou le désordre des causes

par

Des douaniers inquiets qui font grève contre leur disparition annoncée, des camionneurs en colère qui refusent le contrôle systématique des douanes, et des policiers ambitieux qui inventent le « transfrontière » : tout ceci a pris, un beau jour, le visage improbable de « l’espace Schengen ». De ce désordre des acteurs et de leurs causes, un nouveau régime des frontières est né. Les frontières se sont évanouies, et en même temps multipliées. Elles assurent aujourd’hui non plus la séparation des États, mais (...) Lire 

« siamo tutti clandestini »

par

Les 26 et 27 mars derniers, à l’appel des Centres sociaux adhérant à la Charte de Milan, de l’association Ya Basta ! et du Movimento delle tutte bianche-gli invisibili, 3500 Italiens accompagnés de 150 sans-papiers albanais, kosovars, maghrébins, ukrainiens et moldaves, ont tenté de rejoindre Paris pour participer à la manifestation européenne pour la libre circulation et la régularisation des sans-papiers. Pour les en empêcher, le gouvernement français n’a pas hésité à fermer ses frontières. Récit (...) Lire 

Vacarme 08

Vacarme 08 / printemps 1999

Rédaction en chef la revue Vacarme

Parution le 10 mai 1999 Édition Vacarme

Pages 80 ISBN 0

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

numéro épuisé