Vacarme 03

été 1997

Vacarme 03

Acheter

10,00 EUR

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 03 (été 1997), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Minorités

en attendant la gay pride

adresse d’une hétéro-folle à l’hypothétique communauté homosexuelle

par

S’il y a une communauté homosexuelle, elle me rappelle qu’il y a mieux à cacher que les histoires de sexe. A bas le sale petit secret.
Je ne sais pas si votre communauté existe dans les faits ; je ne sais pas si la plupart des homosexuels se reconnaissent dans cette dite communauté ; je ne sais pas si c’est une communauté. Et pour tout dire, je ne sais pas très bien ce qu’est une communauté à proprement parler aujourd’hui. Je sais seulement que d’entendre parler de cette communauté, d’entendre (...) Lire 

il paraît que le mouvement gai a 100 ans...

par

La communauté gaie a toutes raisons de s’intéresser aujourd’hui à son histoire, et nul doute que la conquête d’une sorte de « droit à l’histoire » représente pour elle, depuis 25 ans, un enjeu politique majeur. La partie est pourtant loin d’être gagnée. Le bilan de cette lutte, pour l’heure, reste désastreux, particulièrement en France.
Il paraît donc que le mouvement gai a cent ans. C’est en tout cas ce que donne à penser, depuis le 17 mai et jusqu’au 17 août à Berlin, une vaste exposition du « Centenaire du (...) Lire 

culture bougre

par

Il y a des phrases auxquelles on fait des bébés dans le dos. On a oublié où on les a trouvées, qui les a formulées, si elles ne se sont pas émoussées avec le temps, si une mémoire défaillante ou accommodante n’en a pas modifié les termes et le sens. « Il n’y aura de communauté gaie que quand elle aura une culture. » Cela sonne comme un aphorisme. Je l’ai longtemps attribué à Foucault. J’en faisais un usage rêveur et distrait. J’ignorais au juste ce qu’elle pouvait vouloir dire, faute de comprendre très bien ce (...) Lire 

le juge, le docteur et l’inverti

par

La tolérance sociale de l’homosexualité ne procède pas du progrès des esprits, comme l’homme du singe. Mais contre l’idée d’un pouvoir vertical et d’une répression pure — le juge grondeur surplombant l’accusé plaintif —, il faut envisager la législation sur les mœurs comme une forme de contrôle horizontal et modulable, soumis à la pression mi-concurrentielle et mi-coopérative d’autres formes d’interventions, comme celles de la psychiatrie — le renard fouineur bataillant avec la belette sourcilleuse. C’est dire (...) Lire 

Vacarme 03

Vacarme 03 / été 1997

Rédaction en chef Philippe Mesnard & Mathieu Potte-Bonneville

Parution le 1er juillet 1997 Édition Vacarme

Pages 80 ISBN 9782915547764

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

Acheter

10,00 EUR