Vacarme 04/05

automne 1997

Vacarme 04/05

numéro épuisé

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 04/05 (automne 1997), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Minorités

féminin pluriel

prologue

Origine des femmes (Toba-Pilaga)
Autrefois, les hommes avaient coutume de chasser et de placer leurs provisions de gibier sur le toit des huttes. Un jour qu’ils étaient absents, tes femmes descendirent du ciel et volèrent toute la viande- Le même incident se reproduisit le lendemain, et tes hommes (qui ignoraient l’existence des femmes) placèrent Lapin en guetteur. Mais Lapin dormit tout le temps, et la viande grillée fut volée. Le jour suivant, Perroquet prit la garce, caché dans un arbre, et il (...) Lire 

éditorial

Y a-t-il de la provocation, de la régression, un paradoxe dans le fait de parler des femmes dans la rubrique Minorités ? Quand nous avons commencé à travailler sur le dossier qui suit, la question nous a été presque unanimement posée. Comment qualifier les femmes de minorité, alors qu’elles sont quantitativement majoritaires, qu’elles représentent la « moitié du ciel » (Mao), la « moitié de la République »(Rousseau) ? Comment désigner les femmes comme minoritaires sans entériner la discrimination, (...) Lire 

l’échappée belle

par

Je n’ai personnellement jamais entendu aucune femme parler de la Femme. J’ai entendu des hommes en parler. Une femme dit d’elle-même qu’elle est une femme ; les femmes entre elles parlent « des femmes »- j’ai entendu certains hommes employer l’expression « être femme », par exemple :« tu es très femme ce soir ». Personnellement, je déteste autant cette omission de l’article indéfini que l’emphase virile qui l’accompagne.
Il y a deux grandes difficultés à parler des femmes. La première consiste à pouvoir (...) Lire 

prisons

par

La domination masculine est si universellement constatée qu’elle en apparaît comme un invariant anthropologique. En même temps, une représentation du « masculin » (et partant, du « féminin ») a cours, qui est implicitement admise comme pertinente. Elle sert, de ce fait, d’assise incontestable à cet invariant. Ne peut-on, pour mettre en question ce verrouillage, interroger l’institution du « masculin » ?
« Coupé le foin précieux de la chevelure, et cachés le sein, la main, le ventre, que reste-t-il de nos (...) Lire 

mutation

par

« Et jadis fus femme, de fait Homme suis, je ne ment pas, (...) je m’esveillay et fu le cas Tel qu’incontinent et sanz double Transmuée me senti toute (...) Dont m’esbahi, mais j’esprouvay Que vray homme fus devenu. »
C’est ainsi que s’achève l’histoire de la transformation en homme de Christine, narratrice et héroïne du Livre de la Mutation de fortune. Le récit de cette métamorphose, écrit par Christine de Pizan (1365-1405), saisit les commentateurs les plus prudents, qui connaissent la distance (...) Lire 

Féminisme : appelation d’origine

par

Le mot « féminisme » est abusivement attribué depuis la fin du XIXe siècle à Fourier et le dictionnaire Robert de la langue française perpétue encore cette erreur. On comprend bien pourquoi : outre que Fourier est un auteur enclin aux néologismes, il assiste en 1830 à l’apparition du premier mouvement féministe et joue bien évidemment un rôle d’éclaireur dans l’histoire de l’égalité des sexes et de la liberté des femmes. Le curieux de la chose est que la création de ce néologisme est daté de l’année de sa (...) Lire 

post-tutu

par

Isadora Duncan, Pina Bausch, Trisha Brown, Carolyn Carlson, Mathilde Monnier ou Anne Teresa de Keersmaeker : peu de champs artistiques auront été autant marqués par des figures féminines. Peut-être est-ce parce que la danse est la pratique la plus à même de mettre en jeu les corps, leurs comportements, leurs représentations. Mais la danse est aussi vouée à une mémoire précaire. Ce dossier, pour rendre compte et justice à des femmes dont le travail a accompagné l’histoire d’une lente libération.
D’où (...) Lire 

Vacarme 04/05

Vacarme 04/05 / automne 1997

Rédaction en chef Pierre Zaoui

Parution le 22 septembre 1997 Édition Vacarme

Pages 124 ISBN 9782915547771

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

numéro épuisé