Vacarme 34

hiver 2006

Vacarme 34

numéro épuisé

À nos lectrices et lecteurs

Ce numéro, Vacarme 34 (hiver 2006), est désormais archivé et tous ses articles sont accessibles dans leur intégralité. Vacarme aime la gratuité, mais une revue existe grâce à ces abonné·es. Abonnez-vous.

Éditorial

les gouvernés en politique

par

Sur la couverture, une myriade d’affiches : s’y expriment le secourisme humanitaire, la défense des droits humains et le souci de l’environnement, mais aussi la cause des femmes et celles de nombreuses minorités, et encore des revendications de patients, de consommateurs, d’usagers, de demandeurs d’asile. Devant ces affiches, un titre : politique non gouvernementale ; au singulier. Quel peut bien être le statut de cette singularité ? Certainement pas celui d’une orientation idéologique : les (...) Lire 

Motifs

motifs : avant propos

Entrer en politique non gouvernementale nécessite d’être sérieusement motivé ; non seulement parce qu’il s’agit d’un engagement qui requiert de l’énergie et du dévouement mais surtout parce que l’efficacité d’un tel activisme dépend largement de son calibrage. Ainsi sait-on que si le repli sur une expertise étroite facilite l’accès aux gouvernants, elle compromet aussi la portée politique d’une intervention ; à l’inverse, la posture de conscience universelle, gratifiante et parfois capable d’intimider ceux (...) Lire 

Manières

manières : avant-propos

Pour traiter des multiples manières de pratiquer la politique non gouvernementale, peut-être faut-il rappeler que celle-ci suppose l’existence et l’entretien d’un rapport plus ou moins tendu entre gouvernants et gouvernés ; rapport politique, qui peut comporter une part de violence et des formes de collaboration parfois étroite, mais qui exclut par principe tant la rupture que l’ajustement des deux termes — pour autant que cette rupture et cet ajustement soient même imaginables. Rappeler ce qui peut (...) Lire 

usagers de drogues : de l’irruption à l’invention

Le champ de l’usage de drogues se prête volontiers à deux caricatures symétriques : pour certains il serait le lieu obligé d’une intervention gouvernementale palliant, par la force de la loi ou la sollicitude de la médecine, l’incapacité des usagers de drogues à se conduire eux-mêmes ; pour d’autres il serait plutôt le lieu d’expression d’une marginalité à jamais hors-pouvoir, opposant une résistance farouche aux efforts pour la contenir. En bref, l’usager de drogues serait tantôt le gouverné par excellence, (...) Lire 

une histoire précaire

par

description
En France, plus de 100 000 personnes sont en 2005 usagers de traitements de substitution aux opiacés ? : 85 000 prennent chaque jour de la buprénorphine haut dosage (BHD, ou Subutex®, un agoniste-antagoniste supprimant le manque), plus de 13 000 de la méthadone (un opiacé de synthèse), et un peu moins de 3 000 ont droit aux sulfates de morphine. Enfin quelques centaines de personnes sont traitées au Dicodin® pour leur dépendance à la codéine, l’un des rares opiacés en vente libre en (...) Lire 

western urbain et invention démocratique

par

Réduire les risques liés à l’usage de drogues, c’est d’abord affirmer la primauté de la survie dans les enjeux de santé publique et mettre en évidence la nécessaire acceptation d’un hiatus entre ces enjeux et les stricts dispositifs légaux (soumis aux conventions internationales) qui encadrent l’usage de stupéfiants. Pourtant, à l’échelle locale des villes ou des quartiers, qui est celle à laquelle s’exerce nécessairement cette politique, décliner la réduction des risques c’est surtout la confronter à la (...) Lire 

Desseins

desseins : avant-propos

La pratique de la politique non gouvernementale demande de se soustraire aux tentations symétriques d’un retour aux enjeux gouvernementaux et d’un retrait, moralisant ou expert, de la politique. Cette double contrainte n’implique toutefois pas nécessairement que celles et ceux qui se l’imposent renoncent à inscrire leur engagement dans un « grand dessein » — même si une telle inscription n’est pas davantage requise. Dans les années d’après-guerre froide, trois visées de ce type sont ainsi parvenues à (...) Lire 

des poissons sans bicyclette

par

En être ou ne pas en être. Conquérir des droits ou en critiquer la puissance normalisatrice. Investir le champ politique sans laminer son quant à soi (les hommes, surtout lorsqu’ils gouvernent, sont prompts à la domination, si ce n’est à l’agression sexiste). Imposer le privé dans le politique, mais à condition de plier ce dernier à la correction politique. Harceler le pouvoir ou se débrouiller sans lui (« une femme sans homme, c’est comme un poisson sans bicyclette » scandaient les filles dans les (...) Lire 

le refus

par

Rassemblement algérien des femmes démocrates : un portrait Lire 

Vacarme 34

Vacarme 34 / hiver 2006

Rédaction en chef Michel Feher & Gaëlle Krikorian

Parution le 9 janvier 2006 Édition Vacarme

Pages 204 ISBN 9782915547733

Diffusion en librairies Difpop

Diffusion numérique Cairn

numéro épuisé